Levallois-Perret
Levallois-Perret

Voir la paille dans l’œil de son voisin et ne pas voir la poutre dans le sien..

Le par

Un article de Philippe Kaltenbach, Maire de Clamart et Président de l’Union Départemantale 92  des Elus Socialistes et Républicains, publié sur son blog

NAJICA7LMLP8CAJ3VHZICAQPOXG6CAS89A85CAFC1WGXCAPRHV7ACAVVWBU4CA7OOUCHCABY9CBACACSK57PCAE02BKZCAAEWY7KCA594XO2CAMNEKZJCA6J7IBVCAWSTHXICA2TZA24CAITTT5ACAD9G9W1 Depuis plusieurs semaines, l’U.M.P se permet de donner des leçons de bonne gestion locale aux socialistes. Pourtant 12 des 20 communes les plus endettées de France sont administrées par l’U.M.P !

C’est ce qui ressort d’un classement réalisé parmi les 367 villes françaises qui comptent plus de 20 000 habitants. (http://www.journaldunet.com/economie/magazine/classement/les-villes-les-plus-endettees/les-villes-les-plus-endettees-de-france.shtml)

Seules deux communes socialistes figurent parmi les 20 villes les plus endettées de notre pays.

Leva La palme de la Ville la plus endettée de France revient à la commune de Levallois-Perret, administrée par M. Balkany, avec une dette par habitant qui dépasse les 9 000€.

Dans ce classement, on retrouve deux autres communes du 92 dirigées par l’U.M.P : en 16ème position, la commune de Châtenay-Malabry et en 18ème position, la Ville de Châtillon, gérée depuis 1983 par M. Schosteck, député des Hauts de Seine.

Une gestion dispendieuse qui se retrouve aussi au plus haut sommet de l’Etat. Le déficit de la Nation devrait atteindre 8.5% du PIB l’an prochain. Sourd aux mises en garde d’une partie de sa majorité, M. Sarkozy s’entête à plomber les Finances de l’Etat en multipliant les cadeaux fiscaux sans la moindre la moindre retombée économique (« Bouclier fiscal », baisse de la TVA dans la restauration…).

Malgré les tentatives de diabolisation de l’U.M.P, les français ne sont pas dupes. Les Régions socialistes sont bien gérées.

En Ile de France, la dette régionale est par exemple parfaitement maîtrisée. Elle se situe dans la moyenne des Régions françaises à 201€ par habitants et ce, en dépit d’importants investissements, notamment dans les Transports et les Lycées. La pression fiscale y est aussi parfaitement maîtrisée et demeure parmi les plus faible de France (avec 1.27%, le taux de la taxe foncière sur le bâti, principal impôt acquitté par les ménages après la disparition de la part régionale de la taxe d’habitation, est le second taux le plus bas de l’ensemble des régions françaises).

Sur le même thème, lire aussi :

Noël Pons et Jean-Paul Philippe sont allés voir comment on s'y prend dans le département le plus riche de France. Finalement, ça pue aussi fort qu'à Palerme?
Le par
Communiqué de presse de Monsieur Pascal BUCHET Délégué national chargé de la fiscalité et des finances locales Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains Les candidats de l’UMP-NC aux
Le par

Les derniers contenus multimédias