Levallois-Perret

Levallois-Perret

Dans l'actualité

L’INTERVIEW DES AUTEURS DE « 92 CONNECTION, LES HAUTS-DE-SEINE LABORATOIRE DE LA CORRUPTION » par Bakchich

Le par

Noël Pons et Jean-Paul Philippe sont allés voir comment on s'y prend dans le département le plus riche de France. Finalement, ça pue aussi fort qu'à Palerme? On ne sait si les garçons avaient envie de se faire mal ou de perdre leurs ultimes illusions sur la Gestion de la Cité, à l'heure où la cupidité devient un enseignement obligatoire dans les Ecoles de Commerce.  Toujours est-il qu'ils s'y sont collés.  Leur pedigree respectif leur a évidemment facilité le décryptage : Noël Pons que nous connaissons depuis un moment au travers des travers du foot business, a notamment été conseiller au Service Central de prévention de

Quand Agir Ensemble pour Levallois flirte avec le mensonge.

Le par

  S’attribuer les actions pour le respect des droits de l’opposition à Levallois, voilà qui n’est pas très loyal. Dans sa dernière tribune (Info Levallois mai 2013), le groupe Agir Ensemble pour Levallois ne craint pas d’écrire que, sous la menace d’un recours devant le Tribunal administratif, le Maire aurait maintenu les tribunes de l’opposition pendant la période pré-électorale. On comprendrait donc qu’AEL se serait battu pour l’application de la loi ? Mais non, et il faut alors dire la vérité : c’est Anne-Eugénie Faure, Porte-Parole du Groupe socialiste Levallois Alternative, qui a mis en demeure le Maire de maintenir ces tribunes. ( voir ci-dessous )

A Levallois-Perret, des logements pas si sociaux par Agora Vox

Le par

Frontalier du 17ème arrondissement de Paris, la ville de Levallois-Perret devient chaque jour un peu plus une extension des beaux quartiers de la capitale. La construction de logements sociaux y est pourtant devenue une nécessité depuis la loi SRU votée sous le gouvernement Jospin. Celle-ci contraint la commune à en disposer d’un minimum de 20%. Mais les appartements construits en hâte ne sont pas à visées aussi sociales qu’il n'y parait. Bienvenue dans la ville la plus paradoxale de l’hexagone. Levallois-Perret commune la plus déficitaire de France dans le département des Hauts-de-Seine, le plus riche du pays. Cette petite ville de 60 000 habitants a néanmoins

Arnaud de Courson et Sylvie Ramond, main dans la main pour supprimer les Auxiliaires de Vie Scolaire aux enfants handicapés.

Le par

Conseil général 92 : la majorité UMP-UDI sacrifie la scolarisation des enfants handicapés ! La majorité UMP-UDI du Conseil général vient de décider de supprimer le financement des 86 postes d’AVS (auxiliaires de vie scolaire) à la rentrée prochaine. Informé par les associations qui portaient ce dispositif, le groupe PS-EELV lors de la séance publique du Conseil général du 5 avril 2013 a pris la parole pour regretter ces suppressions et demander au Président Devedjian de revenir sur sa décision. Ces postes d’AVS financés jusqu’à présent par le Conseil général avaient pour objet de permettre la scolarisation d’enfants handicapés. Ce

Moraliser la vie publique par les élus du groupe Levallois Alternative

Le par

Info Levallois  Mai 2013   Le débat sur la moralisation ouvert par l'affaire Cahuzac renvoie chacun des citoyens que nous sommes à un passé douloureux. Cela fait trop longtemps que la vie publique est ponctuée de scandales politico-financiers.   Gauche comme droite, nul n'est épargné. D'affaire Mellick en affaire Woerth, plutôt que de crier au loup, chacun serait bien inspiré de balayer devant sa porte.   Peut-on ainsi, après avoir été condamné par la Justice pour prise illégale d'intérêts, être des élus qu'on entend le plus crier, qu'on voit le plus gesticuler, à l'Assemblée Nationale ? Nous ne

Les derniers contenus multimédias