Levallois-Perret
Levallois-Perret

96 % contre la privatisation de la Poste dans les Hauts-de-Seine. Un bel élan démocratique suivi à Levallois-Perret

Le par

Votation citoyenne : Plus de 50.000 votants dans le département de Sarkozy 96 % contre la privatisation de la Poste Dans les Hauts-de-Seine, plus de 200 bureaux de vote ont été organisés depuis le 28 septembre jusqu’au samedi 3 octobre. Installés devant les bureaux de Poste et les mairies de gauche, ils ont permis à 50.940 citoyens altoséquanais de s’exprimer sur le devenir du service public de la Poste. Tous les militants et élus socialistes se sont mobilisés dans toutes les communes du département

Patrick Balkany en tête de la liste noire des maires qui ne respectent pas leur opposition

Le par

Après les déclarations fracassantes du Maire de Levallois-Perret dans le journal «Le Parisien » concernant la soi-disant « maltraitance » des élus de l’opposition dans les villes de gauche, l'Union des Elus Socialistes et Républicains des Hauts de Seine a réalisé une étude dans les différentes villes de notre département. Les résultats recueillis ont permis de faire porter cette étude sur 23 villes : 17 villes UMP/Nouveau Centre, 1 ville Modem, 3 villes PS, 2 villes PC. Il ressort de cette enquête que 3 villes UMP ne respectent tout d’abord pas l’obligation légale de mise à disposition d’un local à l’opposition (Châtillon, Montrouge, Saint-Cloud). Et parmi les villes UMP qui laissent un

l’illisibilité des ordinateurs de vote imposés par les maires UMP risque d’altérer la sincérité du scrutin

Le par

Communiqué de presse Les socialistes dénoncent l'illisibilité des "ordinateurs de vote" imposés aux électeurs par les maires UMP dans les Hauts-de-Seine Pascal Buchet, Premier Secrétaire de la fédération des Hauts-de-Seine du Parti Socialiste et l'ensemble des sections socialistes des communes des Hauts de Seine dans lesquelles le vote du dimanche 7 juin sera effectué par les ordinateurs de vote, manifestent leur vive inquiétude quant à l'absence d'un vote clair avec des bulletins en papier. En effet, l'électeur se retrouvera dans ces communes, devant un tableau de vote avec des vignettes illisibles de 7.5 sur 7.5 cms, apposées en dessous de 28 boutons ! Malgré nos nombreuses protestations locales auprès des

Communiqué de presse du groupe socialiste du Conseil Général des Hauts de Seine

Le par

Nanterre, 11 mai 2009 Mise en place du Revenu de Solidarité Active (RSA) Les élus socialistes  dénoncent une nouvelle carence du département des Hauts de Seine La loi a confié aux conseils généraux la mise en oeuvre du Revenu de Solidarité Active (RSA) dès le 1er juin prochain. Cette responsabilité nécessite des moyens supplémentaires pour accueillir et accompagner les allocataires, trois fois plus nombreux que le public RMI. Qu'en est-il dans les Hauts de Seine, département le plus riche de France ? Le Conseil Général des Hauts de Seine de défausse sur les Caisses d'Allocations Familiales et veut aussi transférer sans moyens supplémentaires sur les communes (Centres communaux d'action sociale CCAS). Les élus socialistes demandent

Rencontre avec Robert Badinter

Le par

Lundi 4 mai 2009, l'ensemble des militants socialistes de la fédération des Hauts de Seine étaient conviés à une réunion publique sur le thème de la Justice, en présence de : - Robert Badinter, Sénateur des Hauts de Seine, avocat, ancien Garde des Sceaux, et - Anne-Eugénie Faure, Avocate au Barreau de Paris, Secrétaire Fédérale du Parti Socialiste 92 en charge de la Démocratie Locale, et par ailleurs Conseillère Municipale de Levallois-Perret. Chacun à leur tour, ils ont partagés avec les militants leurs expériences, et les difficultés auxquelles ils sont, ou ont été, confrontés dans l'exercice de leurs fonctions : Tout d'abord, ont été évoquées

Les derniers contenus multimédias