Levallois-Perret
Levallois-Perret

Le 29 mars, pour faire vivre la République, votons BLANC !

Le par

L'union de la gauche et du centre (PS, EELV, PRG, MdP et Front démocrate) qui a soutenu la candidature de Dominique Cloarec (EELV) et de Guillaume Deshors (PS) a pris position à l'unanimité des candidats, des remplaçants (Anne-Eugénie Faure et Jean-Laurent Turbet) et de ses membres adhérents lundi soir pour l'appel au vote blanc. Il s'agit d'une élection départementale, et à ce titre l'enjeu est de désigner les deux représentants du canton de Levallois-Perret au conseil départemental des Hauts-de-Seine. Les deux binômes se réclament de Patrick Devedjian, ancien militant de l'extrême droite (Occident) et condamné en justice pour "violence

A Levallois-Perret, une réunion de grande qualité devant une assemblée passionnée

Le par

Plus de 80 personnes ont répondu à l'invitation du parti Socialiste de Levallois-Perret, le jeudi 16 mai au soir. Jour anniversaire de l' investiture  de François Hollande à la Présidence de la République, Jean Marc Germain, député des Hauts-de-Seine a souligné l'importance des lois pour lesquelles il était rapporteur. Il a tenu à préciser que ces lois s'inscrivent  dans la stratégie présidentielle : privilégier les accords entre partenaires sociaux. C'est cette méthode qui permettra à la France de conjuguer compétitivité de l'entreprise et obtention de droits de nouveaux. [caption id="attachment_1094" align="alignnone" width="484"] Jean Marc Germain, député des Hauts-de-Seine, rapporteur de la

Le sens des priorités du Maire

Le par

  Alors que les levalloisiens subissaient encore des pannes d’électricité, le 14 janvier, le Maire n’a rien trouvé de plus urgent et opportun que de faire distribuer dans toutes les boîtes aux lettres sa propagande sur le budget 2013 pour la ville. Il ose prétendre ne pas avoir augmenté les impôts locaux depuis 5 ans, passant sous silence sa création de la taxe de balayage ! Il déclare désendetter largement : 136 millions d’euros cette année sur…728 millions ! Il lui faut donc reporter sur le gouvernement la responsabilité d’un budget serré, en contestant le principe de solidarité entre communes, traduction du choix des français le 6 mai 2012. Cet empressement à se justifier témoigne de sa fébrilité.   Rien

96 % contre la privatisation de la Poste dans les Hauts-de-Seine. Un bel élan démocratique suivi à Levallois-Perret

Le par

Votation citoyenne : Plus de 50.000 votants dans le département de Sarkozy 96 % contre la privatisation de la Poste Dans les Hauts-de-Seine, plus de 200 bureaux de vote ont été organisés depuis le 28 septembre jusqu’au samedi 3 octobre. Installés devant les bureaux de Poste et les mairies de gauche, ils ont permis à 50.940 citoyens altoséquanais de s’exprimer sur le devenir du service public de la Poste. Tous les militants et élus socialistes se sont mobilisés dans toutes les communes du département

Les derniers contenus multimédias